Déchets de chantiers

Performance Environnement intervient aussi pour les déchets de chantiers. Il existe 3 types de déchets de chantiers :

dechets-chantiers

  • Les déchets non dangereux appelés aussi DIB (déchets industriels banals) sont, par définition, des déchets non dangereux, non toxiques et non inertes. Dans les déchets noon dangereux, on retrouve principalement des matières valorisables. Toutefois, le fait que ces déchets soient mélangés, leur valorisation n’est pas garantie. En effet, on y retrouve souvent des déchets dangereux (peintures, mastics, emballages, solvants).
    Les déchets non dangereux sont recyclés  différemment, suivant leurs caractéristiques: ils peuvent être recyclés comme matière première secondaire ou encore être recyclés en valorisation énergétique. Les déchets non valorisables sont, quant à eux, traités dans des Installations de Stockages de Déchets Non Dangereux (ISDND) et des Installations de Stockages  de Déchets Inertes (ISDI).

 

  • Les déchets dangereux contiennent des substances  toxiques et/ou nocives nécessitant un traitement particulier. Les principaux déchets dangereux (peintures, bois traités, hydrocarbures, amiantes …) sont valorisables mais nécessitent des procédés plus couteux et plus complexes :
    – stabilisation (éviter les rejets dans l’environnement) et stockage  en centre d’enfouissement (ISDD),
    – Valorisation énergétique et matière en cimenterie,
    – Traitement et valorisation en incinération spécifique.

 

dechets-chantiers-2

  • Les déchets inertes tels que les pierres, terres et matériaux de terrassement, bétons, tuiles, parpaings ou encore les briques, ne subissent aucune transformation physique, chimique ou biologique importante. Par la suite, si ces gravats ne sont pas réutilisés directement sur site ou pour une autre utilisation, ils peuvent être traités (criblage, concassage, épuration) en vue d’une réutilisation dans les travaux routiers (remblaiement, terrassement, assise de chaussée…).